Responsive Ad Area

Partager cet article

Comprendre le web / Conseils d'experts / Site web

Qui est le propriétaire du nom de domaine de votre site internet ?

Qui est le propriétaire du nom de domaine de votre site internet ?

Lorsqu’un site internet doit être créé, que ce soit un site internet vitrine pour votre société, un site internet de vente en ligne appelé site e-commerce ou bien encore un blog, celui-ci doit être obligatoirement rattaché à un nom de domaine. Pour que l’explication soit plus compréhensible, je vais comparer un site internet à un stand sur une brocante. Sur une brocante, chaque stand est composé d’un numéro permettant à tout brocanteur de savoir où il devra entreposer ses produits. Pour le site internet, ce numéro de stand s’appelle le nom de domaine, celui-ci est unique et, contrairement à une brocante où le numéro de stand est propre à un village par exemple, le nom de domaine est unique au monde.

Exemple de nom de domaine d'un site internet

Nom de domaine d’un site internet

Si nous reprenons le processus dans l’ordre, lorsque vous souhaitez participer à une brocante, la première étape est d’aller réserver ce stand auprès de la personne en charge de cette tâche dans la commune qui organise l’événement. Pour le nom de domaine, le processus est similaire et il vous faudra donc aller réserver votre « emplacement » sur des sites internet spécialisés appelés de manière générale Hébergeurs de sites web.

Exemple d'hébegeur de site web

OVH & 1AND1, deux sociétés spécialisées en hébergement de sites web

C’est lors de cette étape qu’il faut être vigilant à la manière dont vous allez renseigner les informations de propriété de votre nom de domaine. Effectivement, deux solutions s’offrent à vous pour réaliser cette réservation :

  • La première est de le faire vous-même en prenant bien en compte que la réservation d’un nom de domaine requiert un minimum de connaissances techniques.
  • La seconde est de faire appel au prestataire qui sera en charge de réaliser votre site internet ou bien d’un point de vue général, un expert en création de site internet.

La première solution est sans danger puisque c’est vous qui allez saisir vous même vos informations en tant que propriétaire. C’est donc dans le cas où vous choisirez la deuxième solution qu’il faudra être très vigilant puisque c’est bien le professionnel qui va réserver le nom de domaine à votre place.

Effectivement, si vous ne prenez pas garde à la méthode que va employer votre prestataire pour réserver votre nom de domaine, il se peut que vous ayez de mauvaises surprises notamment en vous apercevant, plus tard, que la propriété du nom de domaine rattachée à votre site internet ne vous appartient pas.

Pourquoi cela ? Simplement parce que sans avoir de mauvaises intentions, votre prestataire pour vous simplifier la vie et aussi pour gagner du temps aura réservé votre nom de domaine en y indiquant les coordonnées de sa société au lieu de la votre. Le problème dans cette démarche est que même si cela part d’un bon sentiment la plupart du temps, cette pratique pourrait vous coûter cher et ce pour plusieurs raisons :

  1. Vous rentrez en conflit avec votre prestataire.
  2. Vous souhaitez faire appel à un nouveau prestataire car l’ancien a malheureusement arrêté son activité.
  3. Vous avez embauché un salarié spécialisé dans le domaine qui est en mesure de reprendre le projet dans son ensemble.

Il y a encore d’autres cas de figures possibles mais les principaux se trouvent ci-dessus.

Qu’est ce qu’implique le fait de ne pas être propriétaire de son nom de domaine ?

Eh bien pour répondre à cette question, nous allons imaginer que vous souhaitez faire construire une maison sur un terrain dont vous n’êtes pas le propriétaire. Votre maison étant achevée, vous emménagez à l’intérieur et y vivez pendant plusieurs années sans problèmes particuliers jusqu’à ce que pour une raison x ou y vous veniez à entrer en conflit avec le propriétaire de votre terrain. Je pense ne pas avoir besoin d’aller plus loin dans mon explication pour que vous compreniez la gravité de la situation. Pour faire la comparaison avec cette exemple, il suffit de remplacer le terrain par votre nom de domaine et la maison par votre site internet et vous aurez compris que le fait de ne pas être propriétaire de celui-ci pourrait être catastrophique.

Comment savoir qui est le propriétaire d’un nom de domaine ?

Vous possédez déjà un site internet et vous souhaitez savoir si vous êtes propriétaire de votre nom de domaine ? Il existe une requête spécifique qui permet d’accéder aux informations de propriété d’un nom de domaine se dénommant le « WHOIS ». Il n’est pas nécessaire d’avoir de connaissances techniques pour réaliser cette requête puisque des sites internet vous permettent de l’effectuer en toute simplicité : OVH1AND1GANDI.NET

Effectuer un whois afin de savoir qui est le propriétaire d'un nom de domaine

Exemple de Whois sur le site internet OVH

Le WHOIS est simple a réaliser puisqu’il vous suffit de saisir l’adresse du site internet à tester puis, selon l’outil que vous utiliserez, de saisir un code anti-robot. Après avoir validé votre saisie, la page web vous affichera toute une série d’informations qu’il faudra lire attentivement pour obtenir des informations quant à la propriété du nom de domaine. Ainsi vous aurez dans cette liste de données la possibilité de savoir qui est l’hébergeur ayant permis de réserver le nom de domaine, de connaître l’identité du propriétaire du nom de domaine, de savoir qui est le contact technique rattaché au site internet etc… J’attire toutefois votre attention sur le fait qu’un nom de domaine peut être réservé en tant que particulier et que, par conséquent, ces personnes ont le droit de rendre ces informations confidentielles.Information sur le propriétaire du nom de domaine

La plupart du temps, l’identité du propriétaire se trouve un peu après les informations liées au « registrar » du nom de domaine (le site ayant permis la réservation de celui-ci). L’encadré de l’image ci-contre donne donc les informations relatives au propriétaire du nom de domaine. C’est donc à cet endroit qu’il faudra bien vérifier que vous retrouvez les coordonnées de votre entreprise et non pas celle de votre prestataire. J’ajouterai également qu’en fonction de la méthode employée pour réserver votre nom de domaine, il est possible que ces informations apparaissent au niveau des lignes « registrant ».

Que faire si vous n’êtes pas propriétaire de votre nom de domaine ?

Il n’y a pas grand chose à faire malheureusement… Un article spécial sera rédigé par notre experte juridique mais la seule méthode officielle permettant de récupérer la propriété de votre nom de domaine est de prouver que ce nom correspond à une marque ayant été déposée auprès de l’INPI.

La bonne nouvelle est que les professionnels du web sont pour la plupart de bonne foi et que si vous souhaitez réellement récupérer votre propriété, il sera dans leur intérêt de vous la transférer sans faire d’histoire.

Attention néanmoins aux entreprises mal intentionnées qui n’hésitent pas à utiliser cette méthode pour vous enfermer dans une jolie cage de verre et ainsi, de vous forcer à continuer à faire appel à leurs services. En tant que formateur, j’ai été surpris par le nombre de stagiaires qui se sont fait avoir par ce procédé…

Pour terminer cet article, je préciserai que la meilleure manière de ne pas vous faire piéger sera soit de réserver votre nom de domaine par vos propres moyens en vous faisant assister par un conseiller d’une plateforme d’hébergement spécialisée, soit de réserver directement le nom de domaine avec votre prestataire mais en étant à ses côtés lors de la réservation.

 

Partager cet article

Fondateur de la société Apogée WEB, je suis consultant & formateur dans le domaine de la création de sites internet, du référencement et des réseaux sociaux. Je suis l'initiateur du projet "Le web et la tortue" qui vise à vous diffuser du contenu d'actualité simple et clair dans tous les domaines du web.

Site web : https://www.apogee-web.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués d'un *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

54 − 45 =

leo Curabitur tempus porta. ipsum dolor